Archives en Belgique

 



Généalogie en Belgique

 

 

Introduction
A. Archives centrales d'État (state archives)
B. Dépôts d'Archives d'État (par province) (Province Archives)
C. Archives des villes (Town Archives)
D. Bibliothèques diverses (Various Libraries)
E. Cercles généalogiques régionaux (Regional Genealogical Societies)
F. Les Mormons (Église des Saints du Dernier Jour) (Church of the Latter Day Saints)
G. Liens généalogiques dans Internet (Genealogical links in the Internet)
H. Liens non-généalogiques dans Internet (Not-genealogical links in the Internet)
I. dBase Wallonia [NOUVEAU][NEW]


Lorsque l'on veut entreprendre des recherches généalogiques en Belgique, (comme retracer ses ancêtres, trouver les liens familiaux avec les porteurs du même patronyme, préparer une réunion familiale...), il faut d'abord essayer de retrouver au moins les deux générations précédentes, car, comme en France, l'accès aux Archives Publiques est limité aux actes antérieurs à la limite des Cent ans.

Comme il y a des exceptions à toutes les règles, une autorisation peut être accordée par le Président du tribunal de Première Instance de l'Arrondissement Judiciaire dont dépend la commune dans laquelle des recherches doivent être entreprises. Mais, comme chaque commune reste maître de ses archives, les règles d'accès varient fortement d'une municipalité à l'autre; vous pouvez obtenir une copie d'acte pour des prix pouvant aller d'une somme nominale (5 fr) à d'autres beaucoup plus conséquents (250-300 fr!).

Chaque province a au moins un Dépôt d'Archives. La province centrale du Brabant (récemment scindée entre les deux communautés linguistiques du Brabant flamand et du Brabant wallon) a un dépôt de niveau national: les Archives Générales du Royaume (AGR). Ces dépôts reçoivent les Archives publiques, dont les Registres d'État Civil et les registres paroissiaux antérieurs à la création de l'État Civil par la République Française (An VI de la République française, soit 1798).

L'accès de ces dépôts est autorisé à toute personne âgée de 18 ans au moins, et moyennant l'acquittement d'une redevance annuelle de 600 Fb, valable pour tous les dépôts de l'État. (Les étudiants ont droit à une réduction de 50 %)

Les Dépôts ne font pas de recherches! Mais des copies légalisées de certains actes peuvent être obtenues, avec toutefois un motif sérieux justifiant de la demande (établissement de crayons généalogiques pour l'obtention d'une bourse d'études, par exemple...)

When you begin genealogical searches in Belgium (like finding your ancestors or family links between persons sharing the same family name, or preparing a family gathering, ...), it is best to firstly locate the two previous generations because, like in France, access to public records is restricted for the last 100 years.

Like for all rules, there are exceptions. An permission can be given by a state officer Président du tribunal de Première Instance) of the judiciary district (Arrondissement Judiciaire) where is the town where searches are to be made. But, since each town controls its area, access rules change widely between each town; you could get records copies from a small (5 fr) to a much more expensive amount (250-300 fr!).

Each province has a province archives site (dépôt d'archives) . The central province of Brabant (recently split between the two linguistic communauty of Flemish Brabant and Wallon Brabant) has also a national site: Kingdom Archives (Archives Générales du Royaume (AGR)). These Archives receive public archives like vital records and church records who preceded creation of state vital records (by the French Republic in 1798, which occupied Belgium at that time).

Access to these archives is allowed to any person of age (at least 18 years) who pay the yearly cost of 600 Fb which covers all State Archives (students pay only 50%).

Archives perform no search! But legal copies of some acts can be obtained for a substantial reason.

  •  )

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site